dimanche 25 août 2019

L'Aventure de Marty - MortAnecdotes 301 à 375


Attention, ces anecdotes contiennent des spoilers. Ne les lisez pas si vous n’avez pas d’abord lu les fictions liées.
Liens vers les fictions liées :
L’Aventure de Marty - Partie Un
L’Aventure de Marty - Partie Un (Version avec images)
Lien vers les anecdotes précédentes : L’Aventure de Marty - MortAnecdotes 226 à 300

Anecdotes concernant la version sans images du Chapitre 2 (suite) :

Anecdote n° 301 : La version sans images fut mon premier article publié lors du trente et unième jour d’un mois.

Anecdote n° 302 : La version sans images fut ma première œuvre publique publiée lors d’un mardi.

Anecdote n° 303 : La version sans images fut ma première fiction publiée lors d’un mardi.

Anecdote n° 304 : La version sans images fut ma première fiction sans images publiée lors d’un mardi.

Anecdotes concernant l’influence de mon meilleur ami sur L’Aventure de Marty - Chapitre 2 :

Anecdote n° 305 : Le chant « Vive les péquenauds » est de sa création.

Anecdotes concernant la version originale du Chapitre 2 :

Anecdote n° 306 : La version originale du Chapitre 2 faisait environ 13,5 pages au format papier sur feuille à carreaux. Elle est plus courte que la version actuelle, comme toutes les versions d’origine.

Anecdote n° 307 : Contrairement à la version originale du Chapitre 1, le Chapitre 2 original était loin d’être aussi fade et aussi peu détaillé. Il y avait déjà une bonne dose d’humour, et peu d’événements de l’histoire ont dû être rajoutés ou modifiés (ils ont surtout été améliorés et ont beaucoup gagné en taille et en détail).

Anecdote n° 308 : La maison d’origine était bien plus petite et ressemblait davantage à une cabane.

Anecdote n° 309 : Le caractère de Marty était encore différent, mais il ressemblait bien plus à ce qu’il est aujourd’hui que dans la version originale du Chapitre 1.

Anecdote n° 310 : Certaines lignes de Marty qui étaient suffisamment douces et amicales ont été attribuées à Bleu dans la version finale puisqu’elles ne collent plus assez au nouveau caractère du personnage.

Anecdote n° 311 : Marty et sa bande partaient récolter de la nourriture presque immédiatement au début de l’histoire.

Anecdote n° 312 : Marty et ses amis étaient heureux de faire de la récolte, contrairement au profond ennui qu’ils ressentent dans la version actuelle en la faisant.

Anecdote n° 313 : Le premier combat contre Blobor et Scarab présentait un bon nombre de différences. Blobor ne gonflait même pas et ne se contentait que de ses piquants quand Scarab retenait Marty avec ses pattes.

Anecdote n° 314 : Marty était vraiment coincé par Scarab, contrairement à la version actuelle où il fait semblant d’être retenu.

Anecdote n° 315 : Le combat original entre le groupe de Marty et du groupe de Blobor et Scarab était plus bref et bien moins détaillé.

Anecdote n° 316 : La page numéro 3 existait en deux versions différentes. La première se focalisait davantage sur le combat entre les bêtes et Champis, et la deuxième se focalisait davantage sur l’intervention de Bleu et Vert pour aider Marty. La version finale se base sur les deux à la fois.

Anecdote n° 317 : Cette page 3 fut la première et seule page de mes fictions sur papier à avoir une version alternative.

Anecdote n° 318 : Cette page 3 fut donc la première et seule page de la version originale de L’Aventure de Marty à avoir une version alternative.

Anecdote n° 319 : Champis ne crachait pas de nuage de fumée dans la deuxième version de la page 3, et il partait simplement en courant avec ses alliés.

Anecdote n° 320 : Du fait de la fuite différente dans la deuxième version, la poursuite était bien plus dynamique. Marty et son groupe devaient également éviter des obstacles.

Anecdote n° 321 : La Forêt Mushxic n’apparaissait pas.

Anecdote n° 322 : Le Laboratoire Myconinve était à l’origine une grande structure futuriste avec rien d’autre de particulier.

Anecdote n° 323 : Le laboratoire était nommé -incorrectement- « avant-poste ».

Anecdote n° 324 : Marty et son groupe n’entraient pas dans le bâtiment, mais voyaient le groupe ennemi rentrer à l’intérieur avant de ressortir avec les clones à leurs côtés.

Anecdote n° 325 : Le combat contre les clones était bien plus court et se terminait simplement sur une description qui indiquait que Marty et ses amis l’avaient emporté de justesse après un long combat.

Anecdote n° 326 : Tout comme Vert, Bleu, et Champis, les clones avaient à l’origine leurs propres lignes de dialogues en onomatopées. Elles étaient presque identiques à celles de leurs homologues, mais avec des lettres plus variées ajoutées à leurs onomatopées.

Anecdote n° 327 : Champis rejoignait immédiatement le groupe de Marty après avoir été vaincu et donnait la fleur de magie au même moment.

Anecdote n° 328 : Champis dormait dans un panier spécialement aménagé pour lui et ne produisait pas de champilings. Sa façon de dormir n’était même pas détaillée.

Anecdote n° 329 : Le groupe de Marty prenait bel et bien quelques jours de repos avant de repartir (trois pour être exact).

Anecdote n° 330 : Bleu ne savait pas ce qu’était un véhicule. La technologie moderne lui était d’ailleurs inconnue.

Anecdote n° 331 : À l’origine, Champis était propulsé uniquement par la force de l’explosion de la roquette.

Anecdote n° 332 : Originellement, il était indiqué que seules les roues à l’avant du skateboard étaient absentes. Il en va de même pour la transformation de Champis qui n’était qu’en roues.

Anecdote n° 333 : Le Soldat-Roquette n’était pas québécois. Aucune blague liée à sa façon de parler ou à son origine n’était donc là.

Anecdote n° 334 : Le Camionneur n’était pas présent dans la version originale, ou du moins il n’était pas mentionné.

Anecdote n° 335 : La première ligne du Camionneur était dite par le Soldat-Roquette.

Anecdote n° 336 : Le Soldat-Roquette parlait avec quelques termes anglais comme « goodbye ». Il le faisait dès sa première réplique. Ceci indiquait que le personnage devait être anglophone à l’origine.
Anecdote n° 337 : Le Soldat-Roquette s’appelait simplement « Soldat ». Ce qui explique l’absence de blagues sur des jeux de mots concernant la roquette dans la version originale.

Anecdote n° 338 : Blobor et Scarab s’enfuyaient immédiatement après leur chute de la cabane, et ce sans dire un mot.

Anecdote n° 339 : Bleu avait eu le temps de revenir près du skateboard et Marty ne partait pas comme un dingue.

Anecdote n° 340 : Le deuxième combat contre les clones n’était presque pas détaillé, et il se terminait sur une parfaite égalité entre les deux groupes.

Anecdote n° 341 : Le discours de Bleu était considérablement plus court et était très expédié.

Anecdote n° 342 : Le logo de Zombos n’était pas décrit.

Anecdote n° 343 : Le passage avec le scarabée devant le flambeau était absent.

Anecdote n° 344 : Le sabre d’or était incorrectement décrit comme une épée.

Anecdote n° 345 : Marty arrachait le sabre du bras du Gemax en l’attaquant par surprise au cours de leur combat, là où Marty récupérait le sabre au sol après avoir fait tomber le Gemax dans la version actuelle.

Anecdote n° 346 : Le combat était bien plus court. Le Gemax disparaissait juste après que Marty l’ait frappé à plusieurs reprises après lui avoir subtilisé le sabre.

Anecdote n° 347 : Les Gemax étaient décrits incorrectement comme une race, et non pas comme une espèce.

Anecdote n° 348 : Bleu avait eu le temps de monter les patins sur le skateboard avant le retour de Marty, ce qui sous-entendait que les bêtes avaient gardé les patins à roulettes avec eux bien que cela n’était indiqué à aucun moment.

Anecdote n° 349 : Il n’était pas indiqué que Marty avait mangé avant de se reposer dans la cabane.

Anecdote n° 350 : Le passage où les amis de Marty déchaînaient leur magie pour faire accélérer le skateboard avait également lieu juste avant d’atteindre la Base Militaire.

Anecdote n° 351 : L’arme du Soldat-Roquette était incorrectement appelée un lance-missiles à plusieurs reprises.

Anecdote n° 352 : Le combat dans la Base Militaire commençait directement lors de l’arrivée du groupe de Marty dans la base.

Anecdote n° 353 : De ce fait, toutes les parties dans la base qui précèdent cette bataille étaient inexistantes.

Anecdote n° 354 : Du fait de l’absence de la carte, on ne découvrait pas les noms des lieux visités lors du Chapitre 2.

Anecdote n° 355 : Le Général était armé d’un fusil d’assaut, et non pas d’une mitraillette à air comprimé.

Anecdote n° 356 : Le Général n’était pas un Français, ce qui explique l’absence quasi totale de son long dialogue avec Marty et de toutes autres blagues sur sa nationalité.

Anecdote n° 357 : Il n’avait fallu que Marty et Vert pour vaincre le camion et le Soldat-Roquette. Le camion ne faisait que de tourner autour du groupe de Marty avec le Soldat-Roquette à l’arrière du véhicule jusqu’à ce que Marty jette la pelle sur les roues du camion. Vert partait ensuite à la poursuite du Soldat-Roquette.

Anecdote n° 358 : Champis fut celui qui fit échouer le Général en utilisant ses pouvoirs. Bleu et Champis l’ont ensuite attaqué après qu’il soit tombé au sol.

Anecdote n° 359 : La récompense accordée par le Général au groupe de Marty était à l’origine d’avoir la permission de se servir librement dans la base. C’est en entrant ensuite dans l’un des bâtiments que Marty a obtenu la casquette de policier.

Anecdote n° 360 : Lorsqu’il parlait de la récompense, le Général faisait une référence à la fin de sa phrase au Dr. Robotnik du dessin animé Les Aventures de Sonic quand celui-ci disait « Prrromotion ! ».

Anecdote n° 361 : La casquette de policier était décrite comme une casquette d’officier. Ce qui n’était pas vraiment incorrect du fait de son apparence similaire.

Anecdote n° 362 : Ce n’était pas que le sous-sol, mais l’intérieur de tous les bâtiments qui étaient en travaux, travaux qui étaient décrits comme abandonnés plus ou moins définitivement.

Anecdote n° 363 : La clé du QG n’était pas présente puisque le Quartier Général de Zombos n’avait pas de porte verrouillée.

Anecdote n° 364 : Le Quartier Général n’avait aucune description ni aucun véritable nom puisque les personnages l’appelaient simplement « repaire ».

Anecdote n° 365 : Le combat contre les sbires était en extérieur et se déroulait devant l’entrée du repaire.

Anecdote n° 366 : Marty atteignait Zombos directement en entrant dans le bâtiment sans que les sbires se mettent sur son chemin.

Anecdote n° 367 : Les militaires étaient directement présents pour la bataille.

Anecdote n° 368 : Le Gemax n’était pas présent lors du combat entre les amis de Marty et les sbires de Zombos dans le repaire.

Anecdote n° 369 : Le combat entre les amis de Marty et les sbires était bien plus bref.

Anecdote n° 370 : Zombos se battait à pleine puissance et était à égalité avec Marty.

Anecdote n° 371 : Le combat entre Marty et Zombos était bien moins détaillé et Marty ne faisait pas usage du poisson mystique.

Anecdote n° 372 : Bien que le poisson mystique était obtenu dans le chapitre original, son utilisation n’a jamais été mentionnée.

Anecdote n° 373 : Gargantia avait également des répliques faites d’onomatopées comme les bêtes non douées de la parole. Elles ressemblaient à ceci : « Gargantia : “GRAAAAAAAAAARGH !!!” ».

Anecdote n° 374 : Zombos n’avait aucun désir de tester les capacités des amis de Marty. Il souhaitait simplement les éliminer.

Anecdote n° 375 : En réponse au « Zom-nul » (originellement écrit « Zomnul ») de Bleu, Zombos l’avait surnommé « Blarbin ».

Anecdotes suivantes : L'Aventure de Marty - MortAnecdotes 376 à 450

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre lecture !

N'hésitez pas à vous abonner pour être averti de la sortie des prochains contenus, et laissez un commentaire si vous le désirez pour me faire part de votre avis !

Membres :

Être averti des contenus par e-mail (entrez votre adresse e-mail puis cliquez sur "Submit") :

Me soutenir sur Tipeee :