mardi 29 janvier 2019

Blogs et autres - MortAnecdotes 76 à 150


Attention, ces anecdotes révèlent les contenus de certaines de mes créations, ne les lisez pas si vous n’avez pas d’abord lu les contenus liés.

Lien vers les anecdotes précédentes : Blogs et autres - MortAnecdotes 1 à 75.

Anecdotes sur Le Journal Du 13 (suite) :

Anecdote n° 76 : Devilia est mon premier personnage à obtenir un rôle majeur dans un de mes articles qui ne soit pas une fiction.

Anecdote n° 77 : Devilia est mon premier personnage à avoir interagi avec mon incarnation fictive.

Anecdote n° 78 : Devilia est mon premier personnage à être apparu dans d’anciens articles à travers des mises à jour.

Anecdote n° 79 : Devilia est mon tout premier personnage à être apparu sur les réseaux sociaux.

Anecdotes sur les critiques :

Rayman :


Anecdote n° 80 : L’article Rayman est le contenu le plus long du blog principal en 2018, avec plus de 26 600 mots.

Anecdote n° 81 : L’article Rayman est mon contenu le plus long publié en 2018, avec plus de 26 600 mots.

Anecdote n° 82 : La critique de Rayman fut mon premier article à dépasser les 25 000 mots.

Anecdote n° 83 : La critique de Rayman fut mon premier contenu public à dépasser les 25 000 mots.

Anecdote n° 84 : L’article Rayman fut celui qui a généré le plus de vues sur le blog principal en 2018, avec 105 vues.

Anecdote n° 85 : Rayman sur Saturn fut le tout premier jeu auquel j’ai pu jouer dans ma vie, et est ainsi le jeu ayant le plus d’importance pour moi.

Anecdote n° 86 : La critique de Rayman est la seule critique que j’ai pu concevoir dont le but principal n’était pas de critiquer un jeu, mais de lui rendre honneur ainsi qu’à ses créateurs.

Anecdote n° 87 : La critique de Rayman est donc mon premier contenu public à promouvoir d’autres créateurs.

Anecdote n° 88 : L’article Rayman fut mon premier article à utiliser des images qui ne m’appartiennent pas.

Anecdote n° 89 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu développé par Ubisoft Montpellier.

Anecdote n° 90 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu français.

Anecdote n° 91 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu publié par Ubisoft.

Anecdote n° 92 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu de plate-formes.

Anecdote n° 93 : La critique de Rayman fut ma première à parler de portages.

Anecdote n° 94 : La critique de Rayman fut ma première à parler de compilations.

Anecdote n° 95 : La critique de Rayman fut ma première à parler de jeux supplémentaires.

Anecdote n° 96 : La critique de Rayman fut ma première à parler de jeux fanmade.

Anecdote n° 97 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 1995.

Anecdote n° 98 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu multi-plateforme.

Anecdote n° 99 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur PC.

Anecdote n° 100 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur console.

Anecdote n° 101 : La critique de Rayman fut ma première à parler de prototypes.

Anecdote n° 102 : La critique de Rayman fut ma première à présenter des codes de triche.

Anecdote n° 103 : L’article Rayman fut mon tout premier à entrer à la fois dans la catégorie Critiques, et à la fois dans la sous-catégorie Critiques de jeux.

Anecdote n° 104 : Une erreur concernant les musiques du jeu sur Atari Jaguar fut corrigée grâce à Rémi Gazel qui a pu voir la critique.

Anecdote n° 105 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 1997, à travers la compilation Rayman Gold.

Anecdote n° 106 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 1998, à travers la compilation Rayman 100 niveaux.

Anecdote n° 107 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 1999, à travers la compilation Rayman Collector.

Anecdote n° 108 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2000, à travers la compilation Rayman Platin Collection.

Anecdote n° 109 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2001, à travers le portage Rayman Advance.

Anecdote n° 110 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2003, à travers le portage Rayman Ultimate.

Anecdote n° 111 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2005, à travers la compilation Rayman 3-Pack.

Anecdote n° 112 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2008, à travers le portage de Rayman sur le PlayStation Store de la PlayStation Portable et de la PlayStation 3.

Anecdote n° 113 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2009, à travers le portage de Rayman sur Nintendo DSi.

Anecdote n° 114 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2011, à travers le portage de Rayman sur le PlayStation Store de la PlayStation Vita.

Anecdote n° 115 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2013, à travers la deuxième édition de la compilation Rayman Collection.

Anecdote n° 116 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2015, à travers la deuxième édition de la compilation Rayman Collection.

Anecdote n° 117 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2016, à travers le portage Rayman Classic.

Anecdote n° 118 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti en 2017, à travers le portage de Rayman sur le Nintendo eShop de la Wii U.

Anecdote n° 119 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur Atari Jaguar.

Anecdote n° 120 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur PlayStation, à travers le portage du jeu sur PS1.

Anecdote n° 121 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur Saturn, à travers le portage du jeu sur Sega Saturn.

Anecdote n° 122 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur console portable, à travers divers portages du jeu.

Anecdote n° 123 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur Game Boy Advance, à travers le portage Rayman Advance.

Anecdote n° 124 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur Pocket PC, à travers le portage Rayman Ultimate.

Anecdote n° 125 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur PlayStation Portable, à travers le portage du jeu sur le PlayStation Store de la PSP.

Anecdote n° 126 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur PlayStation 3, à travers le portage du jeu sur le PlayStation Store de la PS3.

Anecdote n° 127 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur le PlayStation Store, à travers plusieurs portages du jeu sur celui-ci.

Anecdote n° 128 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur mobile, à travers le portage Rayman Classic.

Anecdote n° 129 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur smartphone, à travers le portage Rayman Classic.

Anecdote n° 130 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur iPhone, à travers le portage Rayman Classic.

Anecdote n° 131 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur Android, à travers le portage Rayman Classic.

Anecdote n° 132 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur GOG.com, à travers le portage de Rayman Forever disponible sur la plateforme.

Anecdote n° 133 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur Uplay, à travers le portage de Rayman Forever disponible sur la plateforme.

Anecdote n° 134 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur Nintendo DSi, à travers le portage du jeu sur le DSiWare.

Anecdote n° 135 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu sorti sur PlayStation Vita, à travers le portage du jeu sur le PlayStation Store de la PS Vita.

Anecdote n° 136 : La critique de Rayman fut ma première à parler d’un jeu disponible à la fois en version physique et à la fois en dématérialisé.

Anecdote n° 137 : La critique de Rayman fut mon premier contenu à utiliser mon gimmick des moqueries sur Electronic Arts. Cette habitude de critiquer aussi négativement cette entreprise est issue de mon aversion pour ses pratiques, et notamment pour sa fâcheuse tendance à détruire des studios de développement de jeux vidéos et donc leurs jeux. L’entreprise est d’ailleurs régulièrement reconnue comme l’une des pires sociétés des États-Unis, et de très nombreux joueurs la considèrent souvent actuellement comme étant la plus cupide et la plus détestable. Les insultes sur EA sont donc devenues un gag récurrent de mes critiques, et de certains autres de mes contenus.

Anecdote n° 138 : La blague dans la légende de l’image de Michel Ancel fait référence à la marque Ancel portant le même nom que lui.

Anecdote n° 139 : La légende de l’image de l’explosion déclenchée par Mr. Dark fait référence à Nuclear Gandhi, un mème concernant l’incarnation vidéoludique de Gandhi dans la saga de jeux Civilization. Dans cette saga, Gandhi est effectivement très réputé pour sa grande agressivité originellement causée par un bug dans les premiers jeux, mais qui fut reprise dans les jeux suivants en guise de blague de la part des développeurs. Cette hostilité exagérée poussait Gandhi à très souvent recourir à la bombe atomique, d’où le surnom de Nuclear Gandhi.

Anecdote n° 140 : La légende de l’image où l’on voit Rayman obtenir des tings produisant une certaine mélodie est évidemment en référence à la célèbre chanson Au clair de la lune. C’est d’ailleurs cette musique qui est imitée par les bruitages des tings à ce moment dans le jeu.

Anecdote n° 141 : La légende de l’image du Double Power fait référence à la version anglaise de l’hymne de la Team Rocket dans la série télévisée Pokémon.

Anecdote n° 142 : La légende de l’image où l’on voit Rayman faire l’hélicoptère avec ses cheveux contient une référence à l’hélicobite, qui est... presque exactement ce que son nom suggère.

Anecdote n° 143 : La légende de l’image où l’on voit Rayman se faire attaquer par un poisson à dents est une référence au mème des flashbacks de guerre. Et plus particulièrement à la guerre du Vietnam souvent utilisée dans ce mème.

Anecdote n° 144 : La légende de l’image où l’on voit Rayman pourchassé par Mr. Stone parodie le surnom du yéti, l’abominable homme des neiges.

Anecdote n° 145 : La légende de l’image où l’on voit Mr. Stone vaincu fait référence au mème des trollfaces. Effectivement, Mr. Stone à une tête très semblable aux trollfaces lors de ce bref moment dans le jeu.

Anecdote n° 146 : La légende de l’image où l’on voit Rayman éviter les cocottes de Space Mama fait référence aux cocottes de la saga The Legend of Zelda. Cocottes célèbres pour le danger qu’elles représentent une fois provoquées.

Anecdote n° 147 : La légende de l’image où l’on voit Rayman se faire attaquer par les rayons lasers de Space Mama fait référence au mème « No, God! Please No! », dont la fameuse réplique est issue de la série américaine The Office.

Anecdote n° 148 : La phrase « Ne jamais réveiller un scorpion endormi » dans la légende de l’image où l’on voit Rayman réveiller Skops est en référence à l’un des noms de la musique du même boss (Never Wake a Sleeping Scorpion).

Anecdote n° 149 : La légende de l’image où l’on voit Rayman trouver une prune fait référence à la Sainte Pelle et à la Sainte Patate, deux gags récurrents de l’émission What The Cut !?. La phrase finale parodie d’ailleurs la réplique « Louée soit la Sainte Pelle ! » issue de l’épisode 32 de What The Cut.

Anecdote n° 150 : La légende de l’image où l’on voit Rayman trouver une prune fait surtout référence à la Sainte Prune, qui est ma propre parodie de la Sainte Pelle et de la Sainte Patate. Cette parodie qui utilise à la place les prunes de la saga Rayman est un running gag de ma création que j’ai notamment utilisée sur la Rayman Pirate Community.

Lien vers les anecdotes suivantes : Blogs et autres - MortAnecdotes 151 à 225.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre lecture !

N'hésitez pas à vous abonner pour être averti de la sortie des prochains contenus, et laissez un commentaire si vous le désirez pour me faire part de votre avis !

Membres :

Être averti des contenus par e-mail (entrez votre adresse e-mail puis cliquez sur "Submit") :

Me soutenir sur Tipeee :